Informations        
         
      SIMON JOHANNIN - L’IMMOBILE

Il y a dans ce premier recueil de Simon Johannin un flottement d’une gravité inattendue. Rien n’y est amarré. Les mots fonctionnent ici comme des clés, ils contiennent l'essentiel de l'idée, ils sont la base de la structure et la trame générale du texte. C’est sans doute ce qui donne à voir une autre réalité, un entre-monde dont l’auteur fait partie. Il nous plonge dans un état traversé, médicalisé et listé. L’immobile, est écrit comme une poignée de gravier que l’on jette.
         
         
      LA DÉROBÉE - ANN GILSON

Ann Gilson nous entraîne dans un lieu suspendu où toute approche n’est que retenue. Infiniment élégant, ce premier recueil nous raconte avec brio la cristallisation de l’entre-temps et de l’immobilité. Douze textes courts, intenses, drôles et beaux. A lire de grand matin, quand les rues sont encore vides, que le soleil point et que tout est encore possible.
         
         
      LE GARÇON SOIGNÉ - PATRICK CARPENTIER

Patrick Carpentier nous livre ici un recueil de textes d’un lyrisme singulier. Sensible et pudique, passionné parfois. Des récits brefs où l’insignifant est mémoire. Une retenue absolue du moment, liste de circonstance, intimité d’une pensée troublée par son environnement. Chacun de ces douze textes courts nous décrit un moment retenu, fragment d’un passé serein. Vague souvenir du détail. Collection d’intervalles.